Skip to content

Le NPD célèbre l’adoption de son projet de loi pour un accès universel aux médicaments

10 mars 2011
mer 9 mar 2011

OTTAWA – Ceux et celles qui se tournent vers le Parlement pour des résultats tangibles ont aujourd’hui une raison pour célébrer. Le projet de loi du NPD pour l’accès universel aux médicaments a été adopté lors du vote final à la Chambre des communes. Cette décision fait en sorte que le Canada se rapproche un peu plus du respect de ses engagements internationaux pour fournir des médicaments abordables aux pays en voie de développement.

« Je suis très satisfait de la décision du Parlement qui a adopté notre législation, » a déclaré Paul Dewar (Ottawa Centre), porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères. « Seize mille personnes mourront chaque jour dans les pays en développement des suites de maladies curables, comme la tuberculose, le paludisme et le VIH. Ce soir, les Canadiens peuvent être fiers, puisque nous avons franchi une étape importante pour sauver des vies humaines. »

Le projet de loi C-393 est un effort historique pour corriger le Régime d’accès aux médicaments du Canada (RAMC). Sur papier, le régime permet aux producteurs de médicaments génériques de créer des versions à faibles coûts de médicaments de marque pour les pays en voie de développement. Cependant, étant donné le processus dispendieux d’octroi de licence par commande, une seule livraison a eu lieu depuis que le régime a été mis en place en 2004. Le projet de loi C-393 corrige ce grave problème en adoptant la « solution de licence unique ».

Dewar a remercié l’ancienne députée du NPD Judy Wasylycia-Leis qui avait initialement présenté le projet de loi C-393 avant son départ de la politique fédérale. Il a de plus remercié Brian Masse, le porte-parole du NPD en matière d’industrie, qui a parrainé le projet de loi en comité, ainsi que la leader parlementaire du NPD Libby Davies qui s’est assuré de protéger le projet de loi des menaces existantes lors du long processus législatif.

« Le NPD a déplacé des montagnes pour que ce projet de loi demeure bien en vie, » a souligné Brian Masse (Windsor Ouest). « Nous partageons cette victoire avec les dizaines de milliers de Canadiens qui nous ont appuyés lors de cette longue démarche. »

C-393 a été adopté par une majorité de députés de tous les partis en Chambre. Il est maintenant transféré au Sénat, où il sera parrainé par la Sénatrice Sharon Carstairs.

« Il n’y a aucune raison pour que le Sénat retarde l’adoption de ce projet de loi, » a conclu Dewar. « Les clauses de C-393 devraient être protégées le plus tôt possible. »

PARLEZ-EN

via NPD

Publicités

Déclaration de Jack Layton après sa rencontre avec le premier ministre

19 février 2011
ven 18 fév 2011

Plus tôt aujourd’hui, j’ai rencontré le premier ministre à son bureau de l’édifice Langevin. M. Harper a demandé la tenue de cette rencontre pour discuter des attentes du NPD vis-à-vis du prochain budget. La discussion était cordiale et respectueuse. Le premier ministre n’a offert aucune garantie, mais je suis convaincu que mes propositions ont été entendues et bien comprises.

Mon message à M. Harper était le suivant : Il est temps d’aller au-delà des considérations partisanes et de concentrer nos efforts sur l’adoption immédiate de mesures visant à aider les familles à joindre les deux bouts.

J’ai présenté au premier ministre une série de propositions raisonnables et abordables, dont l’objectif est de desserrer l’étau financier qui étrangle les familles canadiennes. Ce sont ces mêmes solutions pratiques que nous avons présentées aux Canadiens au cours des derniers mois.

  • Enlever la taxe fédérale sur les factures de chauffage résidentiel et rétablir le programme de rénovation écoÉNERGIE.
  • Aider les aînés les plus vulnérables grâce à une augmentation raisonnable du Supplément de revenu garanti.
  • Renforcer le Régime de pensions du Canada pour s’assurer que les Canadiens puissent compter sur leur régime de pensions quand ils en ont besoin.
  • Adopter rapidement des mesures pour donner accès à un médecin de famille aux 5 millions de Canadiens qui n’en ont pas.

Ce sont toutes des solutions raisonnables et concrètes qui, j’en suis persuadé, obtiendront l’appui de tous les chefs des partis de l’opposition. Il est temps de se retrousser les manches et de mettre ces solutions en œuvre.

J’ai bien fait comprendre au premier ministre ma déception par rapport au type de leadership qui prévaut à Ottawa. Plutôt que de se concentrer sur les besoins des familles de la classe moyenne, les chefs de parti s’attardent trop souvent à leurs propres intérêts et aux gains politiques. En conséquence, les privilégiés peuvent dormir sur leurs deux oreilles pendant que la majorité des Canadiens peinent à boucler leur budget.

Les Canadiens veulent pouvoir faire confiance aux dirigeants qui les représentent à Ottawa. Ils veulent croire en leur capacité de mettre leurs différences de côté pour travailler dans leur intérêt, et croire que leur bilan sera à la hauteur de leurs promesses.

Le bilan du NPD est clair. Je suis toujours prêt à travailler avec les autres chefs de parti si cela nous permet de venir immédiatement en aide aux familles canadiennes.

Le premier ministre a donc un choix à faire. Si M. Harper préfère aller en élection et, du même coup, faire passer ses propres objectifs politiques avant l’intérêt des canadiens, le NPD est plus que prêt à se lancer dans cette bataille électorale.

Si le premier ministre est sérieux dans ses intentions d’obtenir des résultats et de donner un répit aux familles canadiennes, il doit passer aux actes et mettre en œuvre les solutions concrètes mises de l’avant par le NPD.

PARLEZ-EN

via NPD.

Le NPD célèbre l’adoption de son projet de loi historique sur les droits des personnes transgenres

11 février 2011
jeu 10 fév 2011

OTTAWA — Un projet de loi historique qui protégera les droits de la personne des Canadiens transsexuels et transgenres a été adopté hier soir lors d’un vote à la Chambre des communes. Le projet de loi C-389, la Loi modifiant la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel (identité et expression sexuelles), a été adopté en troisième lecture 143 votes à 135.

« Il s’agit d’une victoire importante pour la communauté trans et une étape essentielle pour la protection complète des droits de la personne et de l’égalité des transsexuels et des transgenres, » a déclaré Bill Siksay, porte-parole du NPD en matière de questions LGBTT. « Cela signifie que la communauté trans est d’autant plus près de voir ses droits explicitement protégés dans notre législation des droits de la personne. »

Le projet de loi C-389 ajoute l’identité et l’expression sexuelle aux motifs de discrimination dans la Loi canadienne des droits de la personne. Il amende également les crimes haineux et les dispositions de sentences du Code criminel.

« Pendant trop longtemps, les Canadiens transgenres et transsexuels ont fait face à la discrimination, aux préjugés, aux malentendu et à la violence. Leur acceptation complète Leur acceptation complète dans notre société et la protection de leurs droits étaient attendu depuis longtemps, car après tout, ce sont des membres de nos familles, des collègues, des amis, des voisins, » a expliqué Siksay.

Le projet de loi de Siksay doit franchir la dernière étape du Sénat avant de devenir loi.

« Je suis très satisfait que des députés de tous les partis en Chambre aient pris position contre la transphobie et en faveur de l’équité complète des Canadiens de la communauté trans. J’ai bien hâte de voir le projet de loi être adopté au Sénat, » a conclu Siksay

PARLEZ-EN

via NPD

La tournée de Jack Layton : Sudbury

29 janvier 2011

Version française:

Version anglaise:

Leadership canadien en Afghansitan

15 janvier 2011

Jack Layton dévoile un plan qui va au-delà de la mission militaire pour offrir un nouvel espoir aux Afghans

ven 14 jan 2011

OTTAWA — À l’occasion d’un discours politique majeur prononcé aujourd’hui, Jack Layton a demandé au premier ministre de respecter sa promesse de retirer les soldats canadiens d’Afghanistan en 2011. S’adressant au Centre d’étude en politiques internationales de l’Université d’Ottawa, Layton a dévoilé ce que le Canada pourrait faire de mieux afin que le peuple Afghan puisse vivre dans la stabilité.

« Le NPD a exigé que nos soldats rentrent au pays dès 2006. Personne ne peut affirmer que le Canada n’a pas fait sa juste part pour l’option militaire mise de l’avant par l’OTAN, » a déclaré Layton. « La question est maintenant de savoir quelle devrait être la prochaine étape pour le Canada. Couper de moitié l’aide humanitaire et entraîner plus de jeunes hommes à manier les armes? C’est ce que propose Stephen Harper, de concert avec Michael Ignatieff. »

Le premier ministre Harper a promis à maintes reprises de mettre fin à la mission militaire du Canada en Afghanistan en 2011. En novembre dernier, après un accord conclu derrière des portes closes avec le chef libéral Michael Ignatieff, Harper a annoncé une prolongation de mission de trois ans et de 1 000 soldats supplémentaires.

« M. Harper joue avec les mots lorsqu’il affirme que ce ne sera qu’une mission de formation. Il s’agit d’une opération militaire majeure qui comporte d’importants risques. Entraîner une force de sécurité de 300 000 personnes pour un régime qui baigne dans la corruption n’est pas la bonne chose à faire, » a poursuivi Layton. « Stephen Harper déclare qu’il ne confierait pas un seul sous au régime de Karzai, mais il veut lui donner une armée entraînée. Ça n’a aucun sens. »

Au lieu d’armer un régime que les gens ne respectent pas, Layton suggère au gouvernement de travailler avec le peuple Afghan pour rebâtir ce pays. Selon Layton, le Canada peut être un leader diplomatique, en commençant avec le désengagement militaire, la diplomatie et des investissements ciblés vers l’aide humanitaire et le développement.

« Le Canada peut être un leader. Mais cela ne sera pas possible tant et aussi longtemps que nous ne nous désengageons pas de l’Afghanistan au point de vue militaire. Ramenons nos soldats à la maison, » conclut Layton. « Lorsque nous repenserons à la décision que nous prenons présentement, nous voulons pouvoir être en mesure de dire que c’était une décision difficile, mais qu’elle en valait la peine puisque c’est la bonne chose à faire. »

PARLEZ-EN

via NPD.

Layton déclare que le remaniement de Harper ne profitera en rien aux Canadiens

6 janvier 2011

Le NPD fait valoir que ces légers changements à la tête des ministères ne régleront pas la crise du coût de la vie

mar 4 jan 2011

OTTAWA – Le chef du NPD Jack Layton a déclaré qu’un léger remaniement ministériel n’offrait aucune solution aux problèmes les plus urgents auxquels les Canadiens sont confrontés, c’est-à-dire la crise du coût de la vie et la fragilité de la reprise économique.

« Quelques changements cosmétiques ne changeront rien au fait que c’est le même chef et le même ministre des Finances qui continuent de diriger notre économie vulnérable dans la mauvaise direction », a dit Layton.

« Il y a 1,5 million de Canadiens qui sont encore au chômage à cause de la récession. M. Harper et M. Flaherty ont mené notre pays dans le plus grand déficit de son histoire. Des économistes estiment qu’en 2011, l’économie des États-Unis dépassera celle du Canada. M. Harper peut maquiller la réalité tant qu’il le veut, mais ça ne changera pas les choses. »

Thomas Mulcair, le chef adjoint du NPD, a affirmé que ce remaniement ministériel était aussi une autre occasion ratée par le gouvernement Harper de faire des changements qui s’imposent.

« M. Harper aurait pu saisir la chance qui s’offrait à lui pour réduire la taille du conseil des ministres, ou abaisser l’écart gênant entre le nombre de femmes et d’hommes ministres dans son gouvernement », a dit Mulcair.

« Au lieu de ça, Harper nous sert encore de la même soupe, avec un nouveau ministre de l’environnement qui continuera de faire passer les intérêts des gros pollueurs et des lobbyistes de l’industrie pétrolière avant ceux des Canadiens. Avec cinq ministres de l’Environnement en cinq ans, on peut voir le manque de sérieux du gouvernement pour ce qui est de ses responsabilités envers les futures générations. »

Alors que le Parlement entame la session du printemps, Layton fait valoir qu’il y a un manque criant de leadership pour résoudre la crise du coût de la vie avec laquelle les Canadiens sont aux prises.

« La dette des ménages continue de grimper, le chômage a l’effet d’un boulet sur la reprise économique, et le coût de la vie n’en cesse plus de monter », a rappelé Layton.

«Malgré ça, le ministre des Finances a ignoré les premiers signes de la crise, a abandonné des réformes sur les caisses de retraite qui auraient aidé des millions de Canadiens à prendre leur retraite dans la dignité. Avec le remaniement d’aujourd’hui, le premier ministre a encore une fois raté son coup, alors qu’il aurait pu envoyer un signal clair aux Canadiens et enfin changer d’attitude. »

PARLEZ-EN

via NPD

Retour sur l’année 2010 : Layton fier des réalisations du NPD

17 décembre 2010

Le NPD a tenu tête aux conservateurs pour venir en aide aux familles qui traversent une période difficile

jeu 16 déc 2010

« Si Stephen Harper croit qu’en raison de la hausse des profits des banques, nous sommes sortis du bois, il aurait intérêt à mettre le nez dehors plus souvent en 2011 », a affirmé Layton. « Tous les jours, je parle avec des Canadiens qui n’arrivent pas à trouver le sommeil parce qu’ils craignent de perdre leur emploi, leurs épargnes fondent à vue d’œil et leurs factures restent impayées. Je suis fier des résultats des députés du NPD cette année, car ils ont travaillé d’arrache-pied pour rendre la vie un peu plus facile aux Canadiens qui traversent une période difficile. »

Cette année, au beau milieu d’une récession, le gouvernement Harper a augmenté les cotisations d’assurance-emploi, en plus d’imposer la taxe de vente harmonisée en Colombie-Britannique et en Ontario. Layton soulève le contraste frappant entre, d’un côté, les efforts de son équipe pour rendre la vie plus abordable et, de l’autre, les politiques déconnectées de Stephen Harper. En plus de sa campagne pour réduire les coûts de chauffage, le NPD a fait progresser des projets de loi importants en Chambre afin d’améliorer l’assurance-emploi, de mettre en œuvre une stratégie pancanadienne du logement et de protéger les caisses de retraite des travailleurs.

« Le NPD propose des solutions et obtient des résultats parce qu’il maintient la pression sur Stephen Harper. Sans cette pression quotidienne du NPD, ce gouvernement n’aurait pas repoussé de six mois la date butoir du programme de stimulation économique. Il n’aurait pas empêché la vente de Potash Corp. Ils n’auraient même pas évoqué la possibilité de rendre le Régime de pensions du Canada plus généreux. »

Layton a aussi salué son équipe pour sa capacité à travailler en collaboration avec les autres partis, et pour être parvenue à faire passer chacune de ses cinq motions lors de ses journées d’opposition en 2010. Ces motions réclamaient, entre autres, des règles plus sévères pour encadrer les prises de contrôle étrangères, des limites au pouvoir de prorogation et de meilleures garanties pour prévenir les déversements de pétrole.

« Ce gouvernement a rompu sa promesse de faire les choses différemment. Au lieu de ça, les conservateurs ont accordé leur feu vert à encore plus de prises de contrôle étrangères, ont donné comme consigne à leurs sénateurs non-élus de défaire une législation cruciale pour lutter contre les changements climatiques et ont érigé un mur de silence autour du scandale sur les détenus afghans. C’est inacceptable », a déclaré Layton.

« Mon équipe et moi-même allons continuer de faire preuve de leadership en forçant Stephen Harper à rendre des comptes à la population canadienne. »

« Au cours de la nouvelle année, nous allons mettre de l’avant d’autres idées concrètes et obtenir plus de résultats pour les Canadiens. Nous allons prouver, encore une fois en 2011, que le NPD est la seule vraie alternative à Stephen Harper. »

via NPD